Ecole de broderie Lesage

Publié le

Il y a tout juste un an, je débutais mon cycle de formation professionnel à l’école de broderie « Lesage » à Paris. Je me remémore mes premiers jours, complètement démoralisé… Je me souviens avoir dit à mon ami Thierry qui travail dans la mode à Paris combien je trouvais ça difficile. Je me souviens aussi de sa réponse : Mais tu croyais quoi ? Il avait raison ce n’était pas comme si je m’étais inscrit à un atelier de loisirs créatifs à la MJC !

Aujourd’hui je viens de terminer mon travail de fin de stage, il va partir chez l’encadreur (photo). Je suis heureux et même un peu fier disons le d’être arrivé au bout de cette formation d’un an. Heureux d’avoir été au bout d’une démarche personnelle qui m’a réconcilié avec beaucoup de choses…

Je dois remercier Radio France de m’avoir financé cette formation, remercier les profs de chez Lesage. Ces femmes sont absolument formidables (sauf une qui ne m’a pas laissé un bon souvenir). Remercier mes amies Sophie et Karol de m’avoir offert le canapé du salon pendant un an place de la Nation.

J’ai de loin préféré la formation « décoration d’intérieur » que la formation « haute couture » mais je ne regrette pas d’avoir fait les deux cycles.

A ceux et celles qui ont envie d’apprendre la broderie mais qui comme moi n’avaient jamais touché un crochet de Lunéville avant, je leur conseillerai quand même de passer par une autre formation que chez Lesage. C’est comme si vous décidiez d’apprendre à conduire directement sur une  « formule1 » ! Pour les autres c’est une formidable aventure, j’ai eu la chance de commencer ma formation dans les anciens locaux de l’école, ceux qui étaient dans les vieux appartements de monsieur Lesage, juste en dessous des ateliers. Aujourd’hui l’école est à la même adresse mais au rez-de-chaussée. C’est plus grand mais moins élégant et moins charmant.

En sortant de l’école les professeurs m’ont dit que j’avais le niveau d’un brodeur professionnel « débutant » à 52 ans c’est amusant…en tous cas un niveau supérieur à un CAP de broderie. Il y a des choses qui ne s’apprennent pas mais qui viennent avec le temps…le doigté. C’est pour cela que je brode tous les jours.

Maintenant il ne faut pas perdre cet acquis, je brode mais je ne sais pas encore exactement ce que je vais faire de cette formidable acquisition. Je sais qu’en septembre je vais poursuivre l’aventure en me spécialisent en broderie « blanche » et broderie « Tourangelle » avec Sylvie Leziero qui est Meilleur Ouvrier de France à Tours. Malgré tout, il ne m’est pas possible de démissionner de Radio France et de m’installer comme artisan brodeur, dans la conjoncture actuel ça serait un suicide financier.

Ce qui est curieux c’est que cette formation sous forme de C.I.F. était sensée me permettre de quitter Radio France ou je ne me sentais plus vraiment à ma place et qu’au contraire elle m’a permis de me sentir mieux dans ma fonction d’animateur radio. Aujourd’hui je retourne travailler à France Bleu avec beaucoup de plaisir, et encore d’avantage en ce moment que j’anime les matinales. J’aime ce rythme de travail levé 3h30 le matin, couché 20h30…après « Plus Belle la Vie… »

Je suis allé au bout des choses et c’est peut-être ça aussi le but d’un Congé Individuel de Formation, se retrouver…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Morgane 12/08/2014 16:39

Bonjour,
Merci pour votre témoignage, je me permet de vous écrire car j'espère que vous pourrez me renseigner sur une information que je ne trouve pas: quels débouchés offre exactement cette formation? Est-elle suffisante seule comme qualification professionnelle? Permet-elle de trouver du travail en tant que brodeur, même d'appoint où à domicile par exemple?
Le site de l'école ne donne aucune indication sur ces questions malheureusement...
Bien à vous,
Morgane

Adrien 16/08/2014 08:59

Chère Morgane, cette formation n'est pas diplomante, elle n'offre donc officiellement aucun débouché. Elle ne permet pas à mon sens de trouver un travail sauf bien entendu de vous installer librement. Cela doit également dépendre de vous. Avant la formation êtes-vous déjà brodeuse, ou débutante. En tous cas c'est une belle formation.

Moock 08/07/2014 23:53

Bonjour , quelles bonnes adresses pour moi de passage a paris . Merci

PerleQuiRoule 13/10/2012 13:12

Quelle belle histoire que la votre, autour de la broderie d'art et de ce qu'elle peut apporter ! Merci pour ce témoignage émouvant, bonne continuation et belles broderies !
Karine Larivière

bruno 30/12/2009 19:21


au moins, tu auras fait le "point" sur ta vie, à ce moment où la moitié suivante devient encore plus belle !... sans vouloir trop broder sur l'avenir qui nous attend tous !
bruno