Bigoudis, biceps & Cie 2

Publié le par Adrien Lacassaigne-Vivier

Je suis donc encore sur les planches deux ou trois fois par an en Touraine, pas d’avantage, et c’est très bien ainsi.  En revanche, mes scènes d’aujourd’hui sont aussi « Facebookiennes », « Instagrameuses », « Tiktokeuse » …

Nous vivons dans un univers où beaucoup de gens s’exhibent allègrement sur les réseaux sociaux. C’est bien souvent épatant, de temps en temps cocasse, parfois consternant mais quelle belle ouverture sur les talents à travers le monde ! Des tutos de maquillages époustouflants, des Facebook live dans les coulisses d’un grand music-hall thaïlandais, un Tik Tok de Trevor Ashley en direct des loges d’un cabaret australien, des artistes dans leurs intimités sur Instagram. Andy avait raison : « A l’avenir, chacun aura son quart d’heure de célébrité ». Tout est possible, le pire comme le meilleur. Dans les années 80 j’aurais certainement adoré partager sur les réseaux les répétitions des spectacles de ma troupe, « Les Hirondelles », la fabrication de nos costumes, nos voyages, nos galères, nos amours…

Depuis peu je suis devenu un adepte de « Tik Tok », j’ai publié quelques photos de mes anciens spectacles et je l’avoue, j’ai été déconcerté par le succès qu’elles ont rencontrés. Certains « tiktokeurs » m’ont même reconnu quarante ans après m’avoir vu sur scène lors de mon passage dans une discothèque de leur ville. J’ai reçu des messages très émouvants et souvent on m’encourage à écrire mes souvenirs, c’est peut-être bonne idée.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article